S4 : Comment prendre des bonnes décisions

Cette semaine 2 réflexions importantes : Ne pas confondre persévérance et acharnement et savoir prendre des décisions de la façon la plus éclairée possible. C'est parti pour les coulisses.

S4 : Comment prendre des bonnes décisions
Un cabanon en Camargue

Salut,

C’est Baptiste du mémo.

Je ne pensais pas qu’on pouvait écrire quelque chose un jour et dire complètement l’inverse moins d’une semaine après.

C’est pourtant ce qu’il m’est arrivé cette semaine.

Je trouve ça plutôt cool d’ailleurs.
Ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé.
De décider quelque chose et de changer d’avis en une semaine sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit.
Je crois que c’est vraiment ce que je cherchais avec ce side project “Le mémo”.

Là ou sur BLC (ma société principale), j’ai deux associés, près de 500 clients et 20 personnes dans l’équipe.
On ne peut pas (plus) faire ce qu’on veut du jour au lendemain.
À tort, peut-être, mais c’est un autre sujet.

Bref.

Si vous avez suivi l’édition de la semaine dernière, je disais (en gros) :

Les gens qui réussissent ont juste décidé de continuer là ou les autres abandonnent.

Je continue toujours de croire ça, mais avec un peu plus de nuances.

Il ne faut pas s’acharner

La semaine dernière, j’expliquais que j’avais du mal avec Twitch.
Que sur la majorité des live on était entre 2 et 5 personnes maximum.

Alors qu’à l’inverse ça me demandait minimum 2 heures par semaine.
Même si j’avais essayé de justifier l’inverse en disant que de toute façon c’était du temps que je devais passer quoi qu’il se passe.

Avec du recul, si je me suis senti obliger de préciser ça, c’est que je commençais à avoir des doutes sur le bien-fondé de ce support.

Attention, je précise que je n’ai aucun doute sur le bien-fondé de Twitch, c’est juste qu’à l’étape à laquelle j’en suis, ça n’est pas intéressant pour moi.

Pour 2 raisons :

  • “Le mémo” c’est un side projet, ça veut dire que je n’ai pas beaucoup de temps à accorder à ce projet chaque semaine.
    Mes journées sont majoritairement dédiées à ma société BLC.
    Si je n’ai pas le temps de tout faire, je dois sacrifier le support qui montre le moins de signes de succès.
    C’est le cas avec Twitch.

  • Twitch ça sera sûrement valable plus tard, quand il y aura déjà un nombre “critique” d’utilisateurs qui suit “Le mémo” sur les autres supports, notamment YouTube.
    Sur Twitch j’avais 2 formats :

    • Commenter les meilleures sorties Product Hunt de la semaine

    • Commenter les actus tech de la semaine

    Mais pour commenter quelque chose, il faut avoir des gens avec qui le faire.
    Je me suis rendu compte que nous n’étions pas encore assez nombreux à suivre ces formats sur YouTube, pour qu’il y ait suffisamment de gens qui veuillent les commenter sur Twitch.

C’est pour ces deux raisons que j’ai décidé de mettre en pause les live Twitch.

Je ne m’interdis pas d’en refaire de façon occasionnelle, mais je n’attribue plus un planning fixe toutes les semaines.

Ça a été un choix assez évident à faire, déjà parce que l’enjeu n’était pas très important.
Sur ce side project c’est que du plaisir sans contraintes.

Ensuite, c’est parce que j’ai pris cette décision en utilisant une matrice bien précise, que j’ai découverte cette semaine et qui ne pouvait pas mieux tomber.

2. L’art de savoir prendre des bonnes décisions

Je ne m’étais jamais réellement demandé s’il y avait une bonne façon de prendre une décision.
Le plus souvent je prenais des décisions instinctives, à chaud et sans réfléchir.

Le reste du temps je montais une matrice “pour” ou “contre”, sans jamais vraiment avoir de méthode.

Jusqu’à ce que j’écoute l’épisode 23 du podcast “Road to 10 million” de Théo Lion.

Dans cet épisode on a le droit à une réflexion sur la méthodologie “clear thinking” que développe Shane Parrish dans son livre du même nom.

Une méthodologie qui permettrait de prendre des décisions en ayant les pensées les plus claires possibles en suivant des étapes bien précises et très cartésiennes.

Après avoir écouté cet épisode, je me suis renseigné sur cette méthodologie et j’ai eu l’occasion de l’expérimenter plusieurs fois cette semaine.

J’explique rapidement le concept :

2.1 Les 5 étapes pour prendre une bonne décision

  1. Définir le problème clairement
  2. Explorer les solutions
  3. Évaluer les options
  4. Choisir la meilleure option
  5. S’y tenir

2.2 Les éléments qui perturbent la réflexion (mauvaise clarté d’esprit)

  1. Utiliser cette matrice sous le coup de l’émotion (Ni positive ni négative)
  2. Prendre des décisions en faisant passer son ego avec le reste (J’ai raison vs c’est la vérité)
  3. Raisonner en restant cloisonné dans notre environnement social (qui influence l’objectivité de la décision)
  4. Rester enfermé dans sa zone de confort (combattre l’inertie / Le statut quo)

Ce sont donc ces 5 éléments dont il faudra se détacher pour utiliser la matrice du point 1, dans les meilleures conditions.

2.3 Les éléments qui améliorent la réflexion (Bonne clarté d’esprit)

  1. Accepter qu’on ne contrôle pas tout ce qui nous arrive, mais être conscient qu’on contrôle la façon dont on réagît à tout ce qui nous arrive
  2. Avoir une très bonne connaissance de soi (Forces, faiblesse, défaut, qualité)
  3. Avoir une bonne confiance en soi
  4. Avoir un bon contrôle de soi

2.4 Comment exécuter cette prise de décision

  1. Faire de la place pour la prise de décisions. Partant de la matrice précédente on se rend compte que c’est quelque chose qui ne s’improvise pas
  2. Ne pas confondre « réaction » et raisonnement
  3. Analyser nos choix après coup en mesurant l’efficacité, ce qui a fonctionné ou pas, pour améliorer son propre système

Comme je le disais j’ai eu l’occasion de mettre en pratique cette méthodologie plusieurs fois cette semaine.
Notamment pour savoir si je devais arrêter les live Twitch, mais surtout pour un choix très important que je devais faire à titre personnel.

Pour le premier choix (Twitch) l’enjeu était vraiment très faible et j’ai fait cet exercice pour me prêter au jeu de la méthode, donc franchement aucune leçon à tirer.

En revanche pour le choix personnel que je devais faire, si je n’avais pas suivi cette méthode j’aurais décidé sous le coup de l’émotion et ma décision aurait été complètement différente.
Quelques jours après, je peux dire que cette matrice m’a bien aidée et m’a évité de faire un peu n’importe quoi.

Je garde donc cette matrice précieusement.
Je ne la détaille pas plus ici, si ça vous intéresse vous pouvez écouter le podcast de Théo Lion en français, ou lire le livre de Shane Parrish en anglais.

3. Le mémo : L’avancement

Revenons sur des sujets plus terre à terre.
La semaine dernière je partageais les stats des différents réseaux sociaux.

Je ne vais pas m’amuser à faire ça toutes les semaines.
En revanche, voici où j’en suis du calendrier éditorial, qui par la force des choses, a encore un petit peu changé :

  • Lundi : Le meilleur de Product Hunt (Tous supports)
  • Mardi : Une review sur un logiciel (Tous supports)
  • Mercredi : Rien
  • Jeudi : Un tuto sur un logiciel (Format exclusif à Substack)
  • Vendredi : Les actus tech (Tous supports)
  • Dimanche : Les coulisses (Format exclusif à Substack)

En ce moment ça change toutes les semaines, mais c’est tout le principe du truc.
J’essaye des choses, j’analyse et si ça ne va pas je change.
Puis je recommence.


J’espère que ces petites réflexions vous ont apporté quelque chose.
On se retrouve dès demain pour les sujets liés à la tech.

Read more