No-code : Comment gagner du temps en automatisant vos process

Aujourd'hui grâce aux technos "No-code" on a plus besoin de savoir développer pour automatiser ses process. Je vous explique tout dans cet article.

Temps de lecture : 4 minutes
Temps d’écoute : 5 minutes

Vous ne vous êtes jamais dit :

“Mais purée ça me soûle ce que je suis en train de faire, un robot pourrait le faire à ma place tellement c’est répétitif”.

Il y a des tâches qu’on fait régulièrement et pour lesquelles on apporte aucune valeur ajoutée.
C’est rageant, d’autant plus qu’on pourrait utiliser notre temps pour faire des choses plus intéressantes.
(Que personne d’autre, ou presque, ne peut faire).

Et bien grâce à la démocratisation des outils no-code, on peut désormais automatiser toutes ces tâches sans valeur.

Des applis comme Zapier ou Make nous ont permis de rendre les technologies “no-code” accessibles.

Grâce à des automatisations bien pensées, on peut littéralement gagner plusieurs heures par semaine.

Au programme :

  1. Le no-code c’est quoi ?
  2. Des exemples concrets
  3. Comment se former

Mais avant d’attaquer, vous pouvez vous abonner pour recevoir un article similaire gratuitement, toutes les semaines.

1. Le no-code c’est quoi ?

Le no-code comme son nom l’indique, c’est quand on arrive à faire des choses en informatique, sans taper une seule ligne de code.

Quelques exemples d’utilisation.

  • Sortir un site internet en glissant / déposant des objets sur des pages (Wordpress, Wix, etc.)
  • Faire des applis mobiles sans connaître un seul langage de développement mobile (Bubble)
  • Connecter 2 applis entre elles pour automatiser les process (Zapier, Make).

Il n’y a pas si longtemps que ça, il fallait nécessairement savoir coder pour faire ce genre de choses.

Avec l’arrivée du no-code, ça n’est plus obligatoire et tout le monde peut se lancer.

Alors bien sûr, on n’arrivera pas à TOUT faire en no-code, mais dans pas mal de cas ça sera largement suffisant.

2. Quelques exemples de no-code

Personnellement je l’utilise quasiment tous les jours, dans tout ce que je fais.
Donc pour vous donner un exemple de ce qu’on est capable de faire, je vais prendre mes propres expériences :

2.1. Le no-code pour automatiser les tâches du quotidien sans valeur

  • Créer une affaire dans son CRM quand un prospect nous laisse ses coordonnées sur notre site.
  • Envoyer un premier mail de contact avec ses dispos “calendly”.
  • Créer un projet dans l’outil de suivi de projet quand l’affaire est gagnée par le commercial.
  • Envoyer en facturation quand le projet est coché comme “terminé”.
  • Créer une fiche de suivi dans l’outil de service client (support).
  • Envoyer un questionnaire de satisfaction à chaque fois qu’un ticket est clôturé dans l’outil de ticket.
  • Etc.

Je vous laisse imaginer le nombre d’heure gagnées par semaine…

2.2. Le no-code pour créer un site web vitrine

Bon, c’est classique et tout le monde sait qu’on a plus besoin de savoir coder pour faire ça.
Mais c’est bien de rappeler qu’on n’a pas forcément besoin d’une agence pour sortir un site web qui fonctionne :

Site web BLC

30 000 visites uniques par mois, le tout sur Wordpress avec des plugin et un peu d’huile de coude.

2.3. Le no-code pour créer un site de formation en ligne

Un peu plus complexe que le site vitrine, car il y a une logique de “connexion” et de “souscription” pour pouvoir s’inscrire à certaines formations et pas d’autres.

Site formation en ligne logiciels de gestion

Pour la petite histoire, on avait embauché 2 dev à temps plein et 100 000 € d’investissement.
Pour sortir une plateforme similaire en développement web et elle faisait moins de choses que le site du dessus.

3. Comment faire pour apprendre à faire tout ça

Là vous vous dites :

“Oh purée c’est le moment ou il va nous vendre un truc”

Même pas !
Je lance une formation gratuite sur ma chaîne YouTube, pour apprendre à se servir de Zapier.
Zapier c’est l’outil que tout le monde utilise pour automatiser ses tâches et ses process.

Quand on commence à l’utiliser on se dit “Mais pourquoi je ne l’ai pas découvert avant”.

Le premier cours est d’ores et déjà disponible et il y en aura un nouveau toutes les semaines.

Conclusion

Je vous invite vivement à regarder dans vos tâches quotidiennes, s’il n’y a pas des choses que vous pouvez automatiser.

Afin que vous puissiez vous concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée (et au passage, intellectuellement intéressantes).

Read more