L'importance de l'introspection : La retraite spirituelle

Comment savoir si on est heureux, si on ne prend pas le temps de se poser la question. Dans cet épisode je vous parle de l'importance de la retraite spirituelle dans sa recherche de bien être.

C’est bien des fois de relever la tête pour prendre du recul.
Toute l’année on pense aux autres, à ses collègues, à ses salariés, à ses associés ou à ses investisseurs.
Puis quand vient le moment des vacances on continue de le faire, en pensant, à ses amis, conjoints ou enfants.

Mais dans tout ça, quand est-ce qu’on prend du temps pour nous ?
On est toujours au service des autres, mais jamais au service de soi-même.

À quel moment on se demande si tout va bien pour nous, si on est toujours alignés avec ce qu’on fait au quotidien ou si on est heureux dans notre vie, tout simplement.

Chaque année je m’accorde quelques jours, tout seul, sans réseau et sans objectifs précis.

Un moment suspendu hors du temps, au cours duquel je peux me concentrer sur mes propres émotions et mes propres envies.

Dit comme ça, on pourrait croire que c’est égoïste, mais s’accorder 3-4 jours par an pour soi, contre 360 jours pour les autres… ça se passe de commentaires.

Et quand bien même ça le serait, il y a une phrase qui dit :

“Si on n’est pas heureux soi-même, c’est difficile de rendre les autres heureux”.

Donc penser à soi, c’est aussi penser aux autres.

J’ai passé 3 jours en montagne juste avant la reprise, tout seul, pour me vider la tête.

1. Une retraite introspective : Pourquoi ?

Il y a plusieurs raisons qui pourraient nous pousser à prendre du recul.

1.1. Pour clôturer une période

On ne prend plus le temps d’assimiler les choses qu’on fait.
Je ne sais pas si je suis le seul à ressentir ça, mais on passe d’un projet à un autre, comme on sauterait d’une vidéo tiktok à une autre.

Les choses s’enchaînent au quotidien et on ne prend jamais le temps de faire le bilan de la période écoulée.

Faire un break de quelques jours à une période qui marque le fin d’un cycle peut être quelque chose de bénéfique pour ancrer les apprentissages de ce qu’il vient de se passer.

  • À la fin de l’été, après les vacances et avant la reprise
  • À la fin d’un gros projet
  • À la fin de l’année civile

Dans un monde de plus en plus “speed”, le fait de prendre le temps permet de mieux assimiler les choses et de réussir à marquer les frontières entre la fin et le renouveau.

2.1. Pour faire le point sur ses objectifs (Et ses envies)

À titre personnel, comme à titre professionnel, le fait d’avoir des objectifs rend le quotidien vachement plus agréable.

Le fait d’avoir du temps pour penser à tout ça n’est pas forcément quelque chose de naturel.

C’était quand la dernière fois que vous vous êtes posé sur vos propres objectifs ?

Je ne parle pas des objectifs qu’on se fixe au boulot.

Je parle des “grands” objectifs de vie, ceux qu’on se fixe à des horizons qui se comptent en année.
Ceux qui déclenchent naturellement des réflexions profondes sur nos propres envies et qui nous font réfléchir au sens profond de notre existence.

2.2. Pour sortir d’une période de “brume”

Ça ne vous ait jamais arrivé d’avoir l’impression de ne plus y voir clair ?

De ne plus savoir quelles décisions prendre ou même de ne plus avoir envie de rien ?

Rassurez-vous, ça n’est pas (toujours) le signe d’une dépression.
C’est parfois juste un signe d’un surmenage physique et surtout mental.

C’est dans ce genre de moment qu’il faut savoir prendre du recul et la retraite spirituelle est la solution idéale pour se vider la tête de toutes ces mauvaises pensées.
Pour envie de nouveau retrouver la “vue”.


2. Une retraite introspective : Comment

2.1. Le lieu idéal pour une retraite spirituelle

Alors là ça va être difficile de donner une recette miracle qui fonctionne pour tout le monde.

Il faut partir des objectifs attendus et se demander quels sont les critères qui permettent de les atteindre.

  • Le calme
  • La sérénité
  • Le repos
  • Etc.

Puis aller piocher dans nos expériences passées en nous demandant à quel moment nous avons réussi à atteindre ces états recherchés.

Personnellement c’est quand je fais une randonnée plusieurs jours (à pied ou à vélo) et tout seul.

Mais pour vous ça peut être complètement autre chose, il faut que chacun trouve ses propres critères pour en faire un cahier des charges facilement activable à chaque envie d’introspection.

  • Une aventure sportive
  • Un week-end dans une cabane
  • Quelques jours dans une villa de luxe

Il n’y a pas de formule magique, il y a celle qui vous correspond.

2.2. Doit-on nécessairement être seul

C’est un peu pareil que le point précédent, ça va être propre à chaque caractère.
Il y a certaines personnes qui ne supporteraient pas d’être seules plusieurs jours et d’autres qui n’arriveraient pas à se lâcher avec des gens.

Une chose est sûre, il faut réussir à se garder du temps pour soi, même si on effectue cette retraite à plusieurs.
Avec des moments communs et des moments seuls.

Le but reste quand même de réfléchir sur ses propres envies et pas transformer le week-end en fiesta avec les potes.
Ce qui aurait, certes de très bons effets à plusieurs égares, mais qui ne permettrait en aucun cas de revenir avec des réponses claires sur ses envies.


Pour conclure, si genre de moments résonne en vous, mais que vous avez “peur” des choses que vous pourrez y trouver.
Ou tout simplement peur de vous lancer dans cette aventure.

Comme dans tout ce qu’on fait dans la vie la progressivité est souvent la bonne réponse.
S’accorder une soirée, puis une journée, puis plusieurs.
C’est sûrement le bon moyen de tirer le meilleur de cette expérience.

Quelques images de ce moment d’introspection

Read more