Le mémo
Le mémo : La tech pour ton business
Méthode et outils pour avoir plus de clients
0:00
-12:41

Méthode et outils pour avoir plus de clients

Quand on lance son business on a malheureusement tendance à dépenser son énergie dans des choses non essentielles, alors que la seule chose sur laquelle se concentrer c'est de trouver des clients.

Quand on lance son business on a malheureusement tendance à dépenser son énergie dans des choses non essentielles.

Faire un beau logo, travailler plusieurs heures sur son slogan, créer un beau modèle de facture et j’en passe.
Sauf que ça ne sert strictement à rien si on n’a personne à qui les montrer.

La seule chose à laquelle il faut penser quand on se lance, c’est de créer une audience, pour avoir des clients potentiels le plus vite possible.

Dans cette édition je vais vous partager les méthodes et outils qui nous ont permis de faire 3 millions d’euros de chiffre d’affaires par an sur BLC, sans jamais démarcher personne.

Allez c’est parti !

Merci de lire Hack ta productivité ! Abonnez-vous gratuitement pour recevoir de nouveaux Post et soutenir mon travail.

Nous étions en séminaire dans le sud de la France avec toute l’équipe et ces moments-là font un bien fou.

Il y a un dicton qui dit.
« Audience first, product later ».

→ L’audience en premier, le produit plus tard.

Parce que c’est plus facile de lancer un produit ou un service quand on a déjà une audience à qui en parler.

Et c’est de ça dont on va parler dans cette édition.

Je vais vous expliquer les 3 étapes qui vont vous permettre de trouver des clients le plus vite possible.
Et tout ça, sans jamais démarcher personne.

La méthode est simple et elle se décompose en 3 grandes parties :

  1. Commencer par se créer une audience

  2. Transformer cette audience en prospect

  3. Transformer ces prospects en clients

Et vous allez voir qu’à chaque étape il y a des outils et des plateformes bien précises à utiliser pour y arriver.

Étape numéro 1 : Construire une audience.

C’est l’étape qu’il faut commencer le plus tôt possible.

D’ailleurs c’est l’étape qu’il faut commencer avant même d’avoir lancé son business.

Dès que vous savez dans quel domaine vous allez créer votre société, il faut absolument commencer à développer une audience.

Même si vous n’avez pas encore de produit ou de service.
Ce qui compte c’est de connaître votre secteur d’activité pour commencer à créer du contenu autour.

Ça vous permettra de commencer à avoir des visiteurs et de vous faire reconnaître comme un expert de votre domaine.

C’est ce qu’on appelle le SEO en marketing.
Le fait de créer du contenu, afin que les visiteurs tombent sur vous quand quelqu’un recherche quelque chose sur internet.

Audio, vidéo et écrit.
Il faut se lancer partout et le plus vite possible.

Bon si vous avez déjà lancé votre business, il n’est pas trop tard, car comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

Texte : Blog et réseaux sociaux

On commence par le premier support qu’il va falloir investir : l’écrit.

Et particulièrement avec le meilleur atout que les créateurs de contenu ont en leur possession : Le blog.

Vous allez écrire des choses autour de votre secteur d’activité.
Des tutos, de la veille, de la recherche ou que sais-je.

Tout ce qui pourra permettre aux gens qui pourraient potentiellement être intéressés par ce que vous allez vendre, de vous trouver.
(Pfiou, elle était longue cette phrase)

Pour ça vous allez pouvoir utiliser Substack.
Retenez bien ce nom, puisque vous n’avez pas fini d’en entendre parler (D’ailleurs c’est grâce à cette plateforme que vous lisez cet article).

Substack c’est un outil gratuit qui va vous permettre de créer :

  • Un mini-site

  • Un blog

  • Une newsletter

  • Un podcast

Et si vous ne savez pas comment faire, il vous suffit d’aller voir cette vidéo.
J’explique tout en détail.

Toujours dans l’écrit, il va falloir que vous investissiez les réseaux sociaux.
Mais pas pour partager vos états d’âme ou vos photos de vacances, mais bien pour continuer à créer du contenu autour de votre domaine.

Linkedin, Twitter, Instagram, TikTok choisissez en un pour commencer, celui le plus adapté à votre secteur et donnez tout dedans.
Une fois que vous aurez percé sur un des 4, vous pourrez vous lancer sur un 2ème, puis un 3ème, etc.

Vidéo : YouTube et Twitch

Le deuxième support, c’est la vidéo.
Lancez une chaîne YouTube et une chaîne Twitch.

Et à partir de là, commencez à faire des vidéos et des live sur un sujet en lien avec votre activité (Future ou actuelle, en fonction de là où vous en êtes).

L’astuce tech pour la vidéo :

Utilisez le logiciel OBS et perdez une ou deux heures à aller voir des tutos sur YouTube.
C’est un outil gratuit et open source qui vous suivra tout le long de votre parcours.

Audio : Podcast

Le dernier support c’est l’audio et pour l’audio c’est facile, il suffit de lancer un podcast.

Le podcast c’est un outil génial car vous n’êtes même pas obligé de créer du contenu vous-même.

Vous pouvez simplement inviter des éminences de votre domaine pour les interviewer.

Au passage vous serez reconnu comme un expert de votre secteur, ce qui consolidera toute la stratégie que vous avez construite par ailleurs.

Astuce tech pour le podcast :

Prenez votre smartphone, branchez de vieux écouteurs filaires qui traînent et lancez l’appli dictaphone intégrée.

Vous aurez une qualité largement tout à fait correcte pour lancer votre podcast.

Ensuite il suffit de retourner sur Substack pour activer l’option podcast.
J’ai fait une vidéo qui explique tout ça en détail.


Voilà, à ce stade vous avez toutes les cartes en main pour commencer à créer une audience.

Certes c’est une stratégie de fond qui prend un peu de temps à mettre en place.
Mais une fois qu’elle est lancée, elle continue de rouler toute seule même si on ne l’alimente pas pendant quelques semaines.

C’est là toute la magie de l’inbound marketing.
Vous pouvez arrêter de produire du contenu pendant 1 mois et vous continuerez d’avoir des nouveaux leads pendant votre coupure.

Contrairement à l’outbound, le jour où vous arrêtez de prospecter les effets s’arrêtent immédiatement.

Étape n°2 : Transformer son audience en prospects

Ce qui est plus difficile c’est de commencer à engager cette audience pour la transformer en prospects potentiels le moment venu.

Une audience c’est fictif, vous savez qu’elle est là parce qu’elle vous suit, mais elle ne se matérialise pas forcément par des individus.

Une audience c’est un nombre de vues, alors que des prospects ce sont des personnes nominatives avec un numéro de téléphone et une adresse mail.

Des gens à qui vous pouvez commencer à parler si vous avez des choses à vendre.

Tout l’exercice va résider dans le fait de pouvoir commencer à transformer cette audience en prospects.

La communauté : Discord

Une chose qui fonctionne assez bien c’est de commencer à transformer une audience en communauté.
Une audience est spectatrice, là ou une communauté est actrice.

Forum d’entraide, échange de bonnes astuces, etc.

Dans la continuité de votre contenu, vous allez pouvoir commencer à proposer un espace dans lequel les gens vont pouvoir échanger, toujours autour de votre domaine.

Je vous conseille de regarder du coté de Discord pour faire ça.

Vous créez un serveur Discord et vous commencez à inviter les gens qui vous suivent sur ce serveur.

Même si ça reste encore « anonyme », vous pouvez commencer à nouer une relation plus profonde.

Astuce tech pour Discord :

J’ai fait une vidéo qui explique comment lancer son serveur Discord de A à Z.

La newsletter : Substack

Toujours dans la logique de nouer une relation plus profonde, vous pouvez commencer à inviter votre audience à s’inscrire à votre newsletter.

Si vous n’avez pas forcément d’idées pour rédiger une newsletter, vous pouvez simplement commencer par faire un condensé hebdomadaire du contenu que vous sortez sur les autres plateformes.
Ou simplement une veille sur votre secteur d’activité.

Astuce tech pour la newsletter :

Pour la newsletter, rien de plus simple puisque vous avez déjà votre blog et votre podcast sur Substack.
Dès que vous écrivez un article il suffit de cocher l’option « envoyer par e-mail » pour que votre article de blog ou votre épisode de podcast se transforme en newsletter.

Quand je vous disais que Substack était magique.

Le webinar : Discord

Le webinar c’est comme un live Twitch, sauf que vous allez demander aux gens de s’inscrire pour pouvoir assister à l’évènement.
Souvent les sujets sont un peu plus précis et un peu plus liés aux produits ou aux services que vous vendez.

L’idée c’est de se dire que si une personne participe, c’est qu’elle peut potentiellement être intéressée par ce que vous vendez.
Pour les webinar c’est souvent mieux d’attendre d’avoir une offre bien construite.

L’astuce tech pour les webinars :

Je vous conseille, c’est de faire vos webinars sur Discord.
Forcément, vous avez déjà créé un serveur Discord pour animer votre communauté.
Vous n’allez pas vous prendre la tête à ajouter un outil supplémentaire à votre stack.

Ça aura 2 avantages :

  • Piocher dans la communauté que vous aurez créée pour avoir des inscrits

  • Faire venir les prospects dans votre espace communautaire

En plus c’est gratuit et c’est génial (Bon le dernier argument n’en n’est pas vraiment un, mais j’avoue je suis assez fan).

Les formulaires : Tally

Une fois que vous avez mis en place ces supports, vous pouvez utiliser des formulaires pour récolter les coordonnées des gens intéressés par votre offre.

Sur chacun des contenus que vous sortez, vous allez pouvoir utiliser des phrases d’appel à l’action pour transformer votre audience engagée en prospect.

« Si vous êtes intéressés par xxx, alors ça se passe par ici » → Formulaire.

Puis chaque matin vous n’aurez plus qu’à vérifier qui vous a écrit, pour recontacter la personne et commencer à engager un processus commercial.

L’astuce tech pour les formulaires :

Utilisez Tally.1
Tout le monde en a marre des formulaires Typeform qui se ressemblent tous.


Étape 3 : Transformer votre prospect en client

C’est l’étape ultime.
Là ou le marketing passe le flambeau au commerce.

Toutes les fameuses coordonnées que vous avez récoltées grâce à vos formulaires cités plus haut, se transforment en opportunités commerciales.

C’est là que vos talents de commerciaux vont commencer à vous servir.

Quoi ? Vous n’êtes pas commercial à la base ?

Et bien vous savez quoi ? C’est encore mieux.
Car vous n’avez rien à vendre.
Vous avez fait en sorte de parler de votre métier et vous avez attendu que les gens aient besoin de vous.

Vous n’avez pas essayé de créer un besoin artificiel.
Vous n’avez pas essayé de démarcher des gens qui n’ont rien demandé.
Vous avez partagé votre savoir, vous l’avez bien fait et vous récoltez maintenant les fruits de ce travail.

Désormais même si vous n’avez pas de talent de commercial, il va simplement vous suffire d’être disponible et réactif pour répondre aux sollicitations des gens qui vous écrivent.

(D’ailleurs c’est quoi un talent de commercial ? Car pour moi c’est pas de rouler des mécaniques et être à l’aise pour vendre des lunettes à un aveugle, mais on pourra en parler dans une autre édition).

Le risque à cette étape, c’est d’oublier de contacter quelqu’un, car si vous avez bien suivi toutes les étapes au-dessus, vous aurez beaucoup de contacts (c’est tout ce que je vous souhaite).
Vous allez donc devoir vous équiper d’un outil qui réceptionne tous ces deals : Un CRM.

Là vous avez deux possibilités :

  • Commencer par une méthode artisanale au début, tant que vous n’avez pas beaucoup de volume, un fichier Excel peut faire l’affaire.

  • Vous équipez rapidement d’un CRM dédié, comme Pipedrive ou créez un template de CRM sur Notion.2

Mais surtout, quel que soit l’outil que vous utilisez, calepin, logiciel ou autre, n’oubliez surtout pas de célébrer.

Car désormais vous pourrez dire fièrement : J’ai signé mon premier client sans même le démarcher.


La méthode et les outils en vidéo :


J’espère que ce petit guide vous a plu.
J’y ai mis tous les enseignements et toute la stratégie qu’on applique chez BLC depuis toujours.

Comme je le disais plus haut, c’est une stratégie qui a largement porté ses fruits puisque nous sommes devenus un acteur reconnu de notre secteur en seulement 10 ans d’existence.

Donc je ne peux que vous conseiller d’appliquer la même chose, car peu importe le secteur d’activité, la création de contenu est quelque chose de magique pour pérenniser et propulser son entreprise.

1

Il s’agit d’un lien affilié, ce n’est pas de la pub.
Nous toucherons une commission si vous utilisez ce lien.
Ça n’enlève rien au fait que je crois en cet outil, je ne parlerais jamais d’un outil auquel je ne crois pas, quel que soit l’intérêt financier derrière.

2

Il s’agit d’un lien affilié, ce n’est pas de la pub.
Nous toucherons une commission si vous utilisez ce lien.
Ça n’enlève rien au fait que je crois en cet outil, je ne parlerais jamais d’un outil auquel je ne crois pas, quel que soit l’intérêt financier derrière.

1 commentaire