Le mémo
Le mémo : La tech pour ton business
La vérité sur les douches froides et les jeûnes intermittents
1
0:00
-11:39

La vérité sur les douches froides et les jeûnes intermittents

J'ai rien contre les douches froides, mais on a tendance à placer trop d'espoirs dans des méthodes révolutionnaires, alors qu'on n’a pas déjà intégré la base du bien-être (Sommeil, sport, nutrition).
1

Les méthodes de développement personnel, c’est vraiment surcoté.
C’est la pire invention « shiny object » des temps modernes.

Oui oui, je sais.
Je suis le premier à partager des méthodes révolutionnaires et des grandes théories dessus.

Mais ça ne m’empêche pas de me tromper et de rectifier plus tard.

Je ne dis pas que les méthodes révolutionnaires ne marchent pas, je dis juste qu’on a tendance à prendre le problème dans le mauvais sens.

Ça ne sert à rien de vouloir courir avant de savoir marcher.
Se lancer dans les méthodes miraculeuses avant d’avoir acquis une base solide ne pourra se solder que par un échec.

Merci de lire Hack ta productivité ! Abonnez-vous gratuitement pour recevoir de nouveaux Post et soutenir mon travail.

De retour au bureau dans lequel j’ai la chance d’avoir une piscine et qui permet de supporter (un peu mieux) les canicules estivales.

3 leviers à activer pour être en bonne santé physique et morale :

  • Bien dormir

  • Bien bouger

  • Bien manger

En étant déjà parfait sur ces 3 piliers, on a déjà 80% du résultat.
Donc on peut s’épargner

  • Les douches froides,

  • La méditation,

  • Les jeûnes intermittents.

Et commencer par :

  • Dormir suffisamment

  • Faire de l’exercice tous les jours

  • Manger sainement

Une fois que cette base sera bien solide, on pourra intégrer les éléments folkloriques.

20% d’efforts apportent 80% des résultats.
Dormir, manger, bouger, c’est accessible.

Il n’y a pas besoin d’investir dans des machines compliquées ou dans des méthodes contraignantes.
C’est à la portée de tout le monde et c’est ce qui apporte les meilleurs résultats.

« Merci Einstien de nous rappeler nos besoins vitaux ».

Ok, on sait tous que c’est le plus important et que si on le fait pas, bah on meurt en fait.
Mais en général on se contente du minimum syndical, tout en essayant des méthodes compliquées pensant qu’elles vont nous sauver.

  • Qui n’a jamais essayé de méditer tous les matins, tout en se couchant à minuit les yeux gonflés par Instagram ?

  • Qui n’a pas déjà essayé de faire un jeûne intermittent, tout en mangeant n’importe quoi à la moindre occasion ?

  • Qui n’a pas déjà pris un abonnement à une salle de sport hors de prix, tout en prenant sa voiture pour aller chercher le pain ?

Les meilleurs résultats ne sont pas dans les grandes résolutions, ils sont dans les petites habitudes du quotidien.

Ça nous rassure de penser que tout peut se résoudre avec des remèdes miracles et des grandes théories.
Alors qu’il suffit “simplement” de prendre soin de soi et d’écouter son corps.

Comment ?

Dormir

Le sommeil est l’arme la plus puissante dont nous disposons pour être heureux et en bonne santé. 1
On ne s’en préoccupe pas suffisamment alors que la majorité de nos maux pourraient être résolus avec un sommeil équilibré et suffisant.

On a tendance à chercher des remèdes miracles pour notre manque de motivation ou notre procrastination, alors que la réponse se trouve souvent dans une chose simple du quotidien : Le sommeil.

Mais comment savoir de combien d’heures de sommeil on a besoin ?
Car la durée varie d’un individu à un autre et il ne faut pas écouter les petites phrases toutes faites qui parlent de 7h de sommeil par nuit.

Il y a une méthode simple qui existe pour faire ce calcul et en plus c’est le bon moment pour l’expérimenter.

Vers la fin des vacances, quand on est censé être reposé.

On se couche sans mettre de réveil et on voit à quelle heure on se lève naturellement.
(Il faut penser à bâillonner ses enfants ou prévenir son conjoint(e) de les gérer ce jour-là).

Puis on refait ça une fois, deux fois et si les durées sont cohérentes, on obtient le nombre d’heures dont on a besoin chaque nuit.

Ensuite il suffit de dormir ce nombre d’heures et de compenser par des siestes quand on manque une partie.

La fatigue c’est juste une accumulation de dette de sommeil.
Imaginez :

  • Durée de sommeil théorique = 8h30

  • Nuit 1 = 7h de sommeil

  • Nuit 2 = 7h30

  • Nuit 3 = 6h

  • Total = 5h de sommeil à rattraper

Rien qu’en 3 nuits vous avez déjà accumulé 5h de dette de sommeil.
Les conséquences sur la santé, la motivation et le bien-être, ne peuvent en être qu’altéré.

Imaginez au bout d’un mois… 🧟

Astuce tech pour le sommeil :

Je n’ai pas volontairement commencé par proposer une appli pour suivre toute cette partie.
Car comme à chaque fois, il ne faut pas non plus aller se cacher derrière la tech.
Le but ça n’est pas de faire joujou avec un nouvel objet brillant et le jeter au bout de 3 semaines, tout en abandonnant. le sujet par la même occasion.

Mais je dois admettre que l’appli Rise est plutôt efficace (Lien non sponsorisé, j’en parle juste comme ça).

Elle permet de :

  • Calculer le nombre d’heures de sommeil dont vous avez besoin (En se basant sur les données de “sommeil” de votre téléphone ou de votre montre)

  • Estimer une dette de sommeil en comparant la durée “théorique” et la durée de vos 7 dernières nuits

  • Proposer un plan optimisé pour récupérer cette dette (Sommeil, repos, etc.)

ATTENTION, il y a 7 jours d’essai gratuit, mais ensuite on est engagé pour 1 an minimum (Il n‘y a pas d’engagement mensuel) et je trouve ça bête, mais bon, ce n’est pas le sujet.

Bouger

Alors là c’est encore plus simple.

Avant de commencer un plan compliqué en essayant d’aller à la salle 5 fois par semaine ou de courir tous les 2 jours 10km.

Vous prenez un trajet quotidien que vous faites en voiture, qui pourrait être fait en 30 minutes à pied et vous le faites... à pied 🤷 (ou à vélo).

Ça tombe bien, les recommandations officielles parlent d’une activité physique de 30 min par jour.2

« Oui mais la flemme de marcher quand il pleut »

Ok mais si on n’arrive pas à marcher 30 min sous la pluie, ça sert à rien de mettre 30 € par mois dans une salle de sport.
On appelle plus ça un abonnement mais une donation, car il y a fort à parier qu’on ira plus au bout du 3ème mois (et je suis gentil).

Astuce tech pour le sport :

  • L’appli de base de votre tél qui compte le nombre de pas / calories brûlés

  • Strava pour se motiver à plusieurs, mais attention de ne pas tomber dans une énième addiction au smartphone, car ça reste un réseau social avec tous les dangers qu’on leur connait.

Manger

Je ne suis pas nutritionniste, mais il y a 2 leviers simples

  • Ne pas manger d’aliments qui n’existent pas réellement dans la vraie vie.
    Vous avez déjà vu un surimi nager en atlantique ? Pas moi.

  • Diminuer le sucre, car il y a fort à parier qu’une grande partie des gens qui lisent ça soient addicts au sucre sans le savoir.

Franchement c’est la pire addiction qui existe surtout quand on sait qu’il y a du sucre partout.3
C’est aussi pour ça qu’il vaut mieux arrêter de manger des produits transformés, ça évite de se prendre la tête à lire les étiquettes.
Si c’est présent sur la terre c’est que c’est pas là par hasard.

Astuce tech pour la nutrition :

  • Yuka pour connaître le score santé de vos achats

  • MyFitnessPal pour aller plus loin et compter le nombre de calories ingérées et le comparer avec votre besoin journalier, tout en déduisant vos efforts sportifs


Ma résolution de la rentrée, c’est d’arrêter toutes ces méthodes miracles, tant que je n’aurais pas intégré ces 3 piliers.

Bizarrement je sais que ça ne sera pas évident, notamment avec le sommeil.
Mais je sais, pour une fois, que je prend le problème en m’attaquant à source, plutôt qu’à la conséquence.

Les grands résultats sont dans les petites habitudes.

1 commentaire